Histoire de l’église de Réveil de Bienne

Naissance de l’EER de Bienne

En juin 1934, des réunions d’évangélisation ont eu lieu au temple du Pasquart. Les organisateurs de ces réunions venaient de différentes églises de Suisse romande. Les messages étaient apportés par le Principal George Jeffreys, et à Bienne également, il y eut plusieurs guérisons par la prière et de très nombreuses conversions.

À la suite de ces rencontres, un comité fut formé pour la continuation de réunions ; il était convenu qu’elles seraient présidées chaque semaine par plusieurs pasteurs. Ernest Lorenz, devenu agent de l’Union pour le Réveil, en assurait la responsabilité.

Simultanément, un notaire, membre du “ Comité Jeffreys ”, commença à réunir une petite communauté dans sa maison ; un bijoutier, M. Iseli, lui aussi membre du “ Comité Jeffreys ”, en faisait également partie. Les réunions étaient présidées en allemand par M. Schaer, cadre aux PTT à Berne.

M. Iseli  était bilingue. Quelques personnes, qui se réunissaient une fois par semaine  dans une petite salle de l’hôtel Schweizerhof, lui demandèrent de présider leurs rencontres en français. Cet appel fut accepté par M. Iseli, et ce fut le début de l’Église évangélique de Réveil de Bienne.

Quelques pasteurs des autres EER prêtèrent main forte à la communauté, jusqu’à l’arrivée du pasteur Calame dans les années soixante (1966). On peut ainsi considérer que l’EER de Bienne fut finalement établie avec l’arrivée de son pasteur, M. Calame. Puis vint Gilbert Schwerzmann, en un temps de réveil, tant parmi les jeunes J’y Croix que dans l’Eglise qui connut alors une belle croissance, avec plus de 180 baptêmes durant ces 14 ans depuis son arrivée en août 1973. Cette période fut aussi marquée par la vocation pastorale d’Alain Pilecki qui ensuite partit ouvrir l’EER de Fribourg sous le parrainage de celle de Bienne. L’âme de l’Eglise de ce temps était incontestablement Léon Konrad à qui il convient de rendre véritablement hommage.  En 1987, de l’EER de Fleurier, Eduardo Cino succéda à Gilbert Schwerzmann qui reprit l’EER de la Riponne à Lausanne. L’EER de Bienne fut ensuite consolidée par les visites pastorales et régulières des pasteurs Marcel Ziehli et Denis Boder.

Depuis mai 2000, le poste pastoral a été repris par Jean-Paul Burkhard, lui-même natif de Bienne, et qui avait connu pour la première fois l’EER de Bienne en février 1982, du temps de Gilbert Schwerzmann. L’équipe pastorale a ensuite été renforcée par la venue du pasteur Nicolas Broglie en décembre 2010 et a collaboré à la formation du pasteur-stagiaire Yann Roulet.

Depuis décembre 2017, Benjamin Henchoz est le pasteur de l’EER Bienne.

Adolphe Hunziker, Souviens-toi…, Éditions Radio Réveil, Bevaix, 1985, page 110.;
Arthur et Henriette Maret, Vous serez mes témoins, 1976.